Comment soutenir les entreprises, les organismes de bienfaisance et les créateurs noirs toute l’année

Le Canada célèbre le Mois de l’histoire des Noirs en février de chaque année. L’objectif de ce mois est d’informer et de parler du passé, du présent et de l’avenir des Canadiens noirs. C’est également une occasion précieuse de soutenir les entreprises détenues par des Noirs.

Pourquoi le Canada doit-il célébrer le Mois de l’histoire des Noirs? Pour répondre à cette question, commençons par revenir au début des années 1600.

Un bref aperçu de l’histoire des Noirs au Canada

Il y a près de 420 ans, l’explorateur, négociant et colonisateur français Pierre Du Gua de Monts engageait Mathieu Da Costa pour l’aider à établir les villes de Port Royal, en Acadie (aujourd’hui Annapolis Royal), et Québec, au Québec. Da Costa, un Africain noir libre, parlait couramment plusieurs langues et servit d’interprète à de Monts dans ses interactions avec les peuples parlant la langue Mi'kmaq.

Même si Da Costa a joué un rôle important dans l’histoire du Canada, il n’y a pas beaucoup d’information vérifiable à son sujet. Il est toutefois considéré comme le premier Noir à avoir visité le Canada.

Avançons dans le temps jusqu’à 1629, lorsqu’un enfant noir de six ans originaire de Madagascar ou de Guinée a été vendu à Sir David Kirke, un négociant et corsaire au service du roi Charles Ier. Le véritable nom de l’enfant fut effacé de l’histoire et remplacé par celui d’Olivier Le Jeune. C’est cet enfant qui fut le premier esclave connu au Canada.

Selon le Musée canadien des droits de la personne, l’esclavage n’est possible que si elle fait l’objet d’une approbation passive de la population. Il aura fallu près de 200 ans après l’arrivée de Da Costa au Canada comme homme libre et celle d’un enfant devenu propriété d’un homme blanc pour que le gouvernement canadien cesse d’être passif et abolisse l’esclavage. C’était à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. L’esclavage ayant été aboli au Canada avant les États-Unis, le Canada est alors devenu un refuge pour les personnes esclavagées voyageant vers le nord en suivant un chemin de fer clandestin.

Et bien que le Canada ait reconnu les abus dont ils souffraient et ait agi en défense des droits fondamentaux de la personne à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, les atrocités commises aux esclaves ne peuvent pas être ignorées. Mallory Richard a écrit pour le Musée canadien des droits de la personne : « Nous devons également nous rappeler que l’esclavage s’est également produit ici pendant plus de deux cents ans. »

200 ans plus tard, le Canada instituait le Mois de l’histoire des Noirs

Le Mois de l’histoire des Noirs au Canada s’est établit graduellement. Toronto a été la première ville à le célébrer en 1979, suite à une pétition de la Société pour l’histoire des Noirs de l’Ontario. Dix ans plus tard, la Nouvelle-Écosse l’a suivie, puis la totalité de l’Ontario quelques années après. En 1993, l’honorable Jean Augustine fut la première femme canadienne noire à être élue au Parlement, et en décembre 1995, elle déposa une motion pour que le mois de février soit reconnu comme le Mois de l’histoire des Noirs au Canada. La dernière étape a eu lieu en février 2008, lorsque le premier homme noir nommé au Sénat, le sénateur Donald Oliver, a présenté « la motion pour reconnaître les contributions des Canadiens noirs et à faire de février le Mois de l’histoire des Noirs ». La motion a été adoptée le 4 mars 2008, officialisant la position du Parlement canadien.

Célébrer officiellement les Canadiens noirs est un processus qui aura pris trois décennies. C’est un accomplissement, mais aucun pays ne peut se reposer sur ses lauriers. C’est une chose de proclamer que tous les êtres humains sont égaux. C’en est une autre d’agir comme tel.

Au-delà du Mois de l’histoire des Noirs

Il est nécessaire de prendre le temps de reconnaître l’histoire des Noirs en février. Cependant, les Canadiens devraient aussi agir pour soutenir les communautés noires tout au long de l’année.

Le Mois de l’histoire des Noirs est une occasion de célébrer les Canadiens noirs, de reconnaître les blessures historiques qu’ils ont subies et de rappeler que les Canadiens noirs constituent une partie importante de notre société. En plus de les traiter comme des égaux, les Canadiens peuvent faire l’effort de soutenir les entreprises, les artistes et les organismes de bienfaisance noirs tout au long de l’année, pas seulement en février.

Soutenir les entreprises, les organismes de bienfaisance et les créateurs noirs rend le Canada meilleur

Les achats effectués auprès des entreprises noires pendant le Mois de l’histoire des Noirs et tout au long de l’année permettent de soutenir ces entreprises, ces organismes de bienfaisance et ces créateurs noirs et permettent aux clients de savoir exactement où va leur argent. Selon Small Business BC (SBBC), les Canadiens devraient magasiner dans les petites entreprises pour :

●    Soutenir le caractère de la communauté

●    Faire circuler l’argent dans la communauté

●    Encourager les gens à bâtir leur vie dans leur communauté

●    Aider l’environnement

●    Développer la communauté et l’aider à prospérer

Cela dit, il est facile de tomber dans des habitudes lorsque vous magasinez ou dépensez votre temps ou votre argent. Il est important d’essayer de faire mieux, parce que consacrer du temps, des efforts et de l’argent pour trouver des moyens de soutenir la communauté noire peut faire une grande différence.

Par exemple, en soutenant les Noirs propriétaires d’entreprises au Canada, les consommateurs envoient un message aux banques et aux autres institutions que ces entreprises sont prospères et nécessaires pour l’économie locale. Un sondage révèle que seulement 18 % des entrepreneurs canadiens noirs se sont sentis à l’aise pour parler d’options de financement à leur institution financière.

76 % des entrepreneurs canadiens noirs déclarent que la couleur de leur peau rend leur réussite plus difficile. Les clients peuvent inciter les banques et autres institutions financières à approuver des prêts et autres soutiens à plus d'entreprises appartenant à des Noirs simplement en faisant affaire avec eux.

Comment trouver des entreprises et des organisations noires au Canada

Pour les propriétaires d’entreprise comme pour les consommateurs, la première étape pour soutenir les entreprises appartenant à des Noirs, les créateurs noirs et les organismes de bienfaisance qui servent la communauté noire consiste à les trouver.

Utilisez Google pour effectuer une recherche locale ou nationale.

Utilisez la puissance d’un moteur de recherche pour lancer vos recherches. Par exemple, recherchez l’expression « bookstore Toronto Black-owned » (librairies appartenant à des Noirs Toronto) affichera plusieurs résultats, y compris une page de Penguin Random House Canada répertoriant les librairies appartenant à des Noirs au Canada.

Pour aider les internautes dans leurs recherches, Google a lancé un badge pour les entreprises appartenant à des Noirs, qui s’affiche dans les résultats de recherche, mais cette mise à jour n’est disponible qu’aux États-Unis pour le moment. Jusqu’à ce qu’il soit disponible au Canada, vous pouvez toujours améliorer vos recherches en ajoutant des mots-clés spécifiques. Dans une autre recherche, cette fois-ci sur les « children’s charity Canada Black-owned » (organismes de bienfaisance canadiens pour enfants appartenant à des Noirs du Canada), la page de résultats contient une entrée de la Calgary Foundation intitulée « Black-led/Black-serving organizations in our community ».

Même une simple recherche de l’expression « how to find Black Canadian businesses » (Comment trouver des entreprises canadiennes appartenant à des Noirs) renvoie à Black Owned Canada, un moteur de recherche spécialisé. En consacrant quelques minutes à la recherche, en affinant les résultats au besoin, les internautes peuvent trouver ce qu’ils recherchent. L’information est disponible : il suffit juste de prendre le temps de la chercher.

Recherchez les badges sur des sites comme Yelp.

Les badges ou les petites icônes qui mettent en valeur une caractéristique particulière d’une entreprise, sont devenus un outil de plus en plus largement utilisé en ligne. En attendant que les Canadiens puissent voir un badge avec leurs résultats sur Google, les utilisateurs de Yelp au Canada peuvent saisir « appartenant à des Noirs » en plus de leurs autres termes de recherche, qu’il s’agisse d’un restaurant, d’un photographe, d’un salon de coiffure ou de toute autre entreprise ou organisation. Ils peuvent également lancer une recherche générale et rechercher l’icône indiquant « Black-owned » (Appartenant à des Noirs) dans les résultats de recherche.

Découvrez AfroBiz.ca.

Vous manquez de temps? AfroBiz.ca a fait beaucoup d’efforts pour trouver des entreprises canadiennes appartenant à des Noirs. Sur leur site Web, on peut lire qu’AfroBiz.ca est autofinancé et abrite actuellement plus de 4 500 entreprises, organisations appartenant à des Noirs et entrepreneurs noirs au Canada. Des avocats aux dentistes en passant par les architectes d'intérieur et plus encore, ce référentiel facilitera vos recherches.

Naviguez sur les réseaux sociaux et effectuez des recherches à l’aide de mots-clics.

Twitter et Instagram sont les deux principaux réseaux sociaux où les mots-clics sont utilisés, bien que ceux-ci soient également disponibles sur LinkedIn. Il peut cependant arriver que les recherches soient encombrées de résultats qui ne correspondent pas aux recherches des utilisateurs. Une recherche sur Instagram pour #BlackOwnedBusiness (#AppartenantadesNoirs) génèrera de nombreux résultats utilisables, mais il peut être difficile de les restreindre aux entreprises canadiennes ou à des types d’organisations spécifiques.

L’une des façons les plus faciles de trouver les bons mots-clics est de suivre les comptes locaux qui les utilisent bien, comme le compte Instagram de Black Owned Toronto. L’intérêt de Twitter et d’Instagram réside dans le fait que les utilisateurs peuvent suivre des membres de la communauté noire canadienne et apprendre auprès d’eux, y compris les mots-clics les plus utiles.

Suivez les leaders d’opinion noirs et les membres de la communauté noire sur les réseaux sociaux.

Soutenir les entreprises, les artistes, les associations et les organismes de bienfaisance canadiens noirs ne devrait pas être un événement ponctuel. Cela signifie qu’il faut faire un effort pour s’intéresser à ce que la communauté noire dit et fait, sans s’immiscer dans la conversation.

Pour de nombreuses personnes qui veulent soutenir la communauté noire, la première étape peut être l’une des plus difficiles : écouter. Le simple fait de prêter attention à la conversation, sans l’interrompre, aide les gens à devenir des partisans durables et à apprendre comment être de meilleurs alliés. Observez et pratiquez l’écoute empathique. Une fois que les gens comprennent mieux la situation, ils peuvent prendre des mesures sincères qui ne sont pas ancrées dans le besoin de faire étalage de sa vertu.

Par exemple, une recherche rapide de « Canadien noir » sur Twitter affichera des organisations, des personnes et des entreprises qui ont ces mots-clés dans leurs biographies ou dans leurs tweets. Les utilisateurs peuvent trouver les comptes qui partagent des renseignements qu’ils trouvent utiles et les suivre. Regardez leurs mots-clics et qui les utilisent pour élargir vos recherches. Même l’utilisation de l’émoji du drapeau canadien peut vous aider à trouver plus de résultats.

Les gens d’affaires comme les consommateurs peuvent soutenir les entreprises canadiennes appartenant à des Noirs

L’impact de la COVID-19 sur les petites entreprises, y compris celles appartenant aux Canadiens noirs, est visible partout au pays. C’est pourquoi il est particulièrement important maintenant, pendant cette période difficile, que les consommateurs canadiens se réunissent pour soutenir les petites entreprises.

Ce soutien peut prendre la forme de partenariats. Une école qui organise une collecte de fonds peut demander un produit ou un service à une entreprise appartenant à un Noir pour sa vente aux enchères et offrir lui offrir une publicité gratuite dans le matériel marketing de l'événement. Les entrepreneurs peuvent s’associer à une entreprise appartenant à un Noir et organiser un concours pour présenter celle-ci à leur clientèle. Les entreprises et les individus peuvent également offrir de leur temps ou leur expertise à des organismes de bienfaisance appartenant à des Noirs. Les partenariats peuvent également prendre la forme de subventions, de mentorat et d’ocassions de parler avec des organisations et des associations.

Il est également possible de prendre le temps de rédiger des évaluations utiles en ligne, contribuant ainsi aux efforts de marketing en ligne des entreprises, organisations et créateurs. Que ce soit en ligne ou en personne, participer au marketing de bouche-à-oreille, recommander une entreprise auprès de son entourage ou demander de soutenir ces petites entreprises contribuent grandement à leur réussite. Par exemple, un client peut recommander un restaurant en rédigeant une évaluation positive sur les réseaux sociaux, en identifiant l’entreprise et en utilisant des mots-clics utiles pour que d’autres puissent également trouver la publication. Dans un sondage, des entrepreneurs canadiens noirs devaient indiquer ce qui était le plus important pour eux sur une échelle de 1 à 10. La publicité et la promotion ont obtenu une note de 8,7. Les avis en ligne, les recommandations et les publications sur les réseaux sociaux ne coûtent rien aux consommateurs, mais ils peuvent aider les petites entreprises de façon importante.

Cependant, le plus important est peut-être de faire circuler l’argent au sein de la communauté noire canadienne. Que vous soyez un entrepreneur qui a besoin d'embaucher un plombier ou un fleuriste qui souhaite avoir un nouvel élément graphique pour sa vitrine, recherchez des occasions d'inclure des entreprises et des prestataires de services noirs. Un entrepreneur qui a besoin d’un nouveau compte bancaire d’entreprise peut choisir de faire affaire avec une banque qui soutient la communauté noire. Les agents immobiliers peuvent utiliser des peintures d’artistes noirs locaux pour décorer les maisons qu’ils font visiter. Achetez un roman d’un auteur canadien noir vendu dans une librairie locale appartenant à un Noir. Les possibilités sont infinies.

Soutenir la communauté noire du Canada, c’est faire de l’inclusion

Soutenir activement les entrepreneurs, propriétaires d’entreprise, organismes de bienfaisance, créateurs, artistes Canadiens noirs permet de démontrer à quel point les entreprises appartenant à des Noirs sont importantes pour le Canada et la société.

Il ne s’agit pas d’exclure d’autres groupes; il s’agit d’être plus inclusif envers un groupe de personnes qui, pendant 200 ans, ont été traitées comme moins qu’humaines, alors même qu’elles ont aidé à bâtir cette nation et sont devenues des membres précieux de la société. En soutenant les Canadiens noirs, nous reconnaissons leur histoire dans ce pays, nous contribuons à un avenir plus juste et nous agissons comme un exemple pour les autres. Comme l’a dit Lincoln Alexander : « Il n’est pas de votre devoir de faire partie de la moyenne. Votre devoir est de donner l’exemple aux autres ».